image Sean
Connery
  • James Bond contre Dr No
  • Bons baisers de Russie
  • Goldfinger
  • Opération tonnerre
  • On ne vit que deux fois
  • Les diamants sont éternels
  • Jamais plus jamais
image Georges
Lazenby
  • Au services secrets de Sa Majesté
image Roger
Moore
  • Vivre et laisser mourir
  • L'homme au pistolet d'or
  • L'espion qui m'aimait
  • Moonraker
  • Rien que pour vos yeux
  • Octopussy
  • Dangereusement vôtre
image Timothy
Dalton
  • Tuer n'est pas jouer
  • Permis de tuer
image Pierce
Brosnan
  • Goldeneye
  • Demain ne meurt jamais
  • Le monde ne suffit pas
  • Meurs un autre jour
image Daniel
Craig
  • Casino Royale
  • Quantum of Solace
  • Skyfall
  • 007 Spectre
Retour à 
l'accueil

James Bond contre Dr No (1962)

Un agent des services secrets britanniques a été assassiné en Jamaïque, en compagnie de sa secrétaire. James Bond, l'agent 007, est chargé de l'enquête. Tout indique que le criminel est ce mystérieux Chinois appelé docteur No et qu'il a établi son quartier général dans une île où il abrite, sous le sceau du plus grand secret, des recherches très certainement subversives.

En effet, des roches radioactives provenant de cette île ont été retrouvées par un géologue amateur, mais celui-ci est mort avant que Bond ne puisse l'interroger. James Bond déjoue les pièges que son ennemi a mis sur son chemin (mygale dans son lit, course-poursuite en voiture...) et parvient à gagner l'île.

Il y fait la connaissance d'une charmante jeune femme, Honey, qu'il entraîne bientôt dans ses aventures. Malheureusement, son ami Quarell, un jamaïcain qui lui a loué son bateau et qui est venu avec lui, est tué par une espèce de char blindééquipé d'un lance-flammes que les indigènes prenaient pour un dragon. Bond rend les armes dans un premier temps et il est enfermé avec Honey dans une prison dorée, avant d'être jeté pour de bon dans une vraie cellule de prison.

Bons baisers de Russie (1963)

Le MI6 reçoit un message d'une secrétaire russe du consulat soviétique à Istanbul, Tatiana Romanova, leur proposant de leur apporter une machine de déchiffrement top secret appelée Lektor, à condition qu'on l'aide à fuir à l'ouest. En réalité, elle a été engagée sans le savoir par Rosa Klebb, membre important du SPECTRE et ancien colonel du KGB, afin d'éliminer James Bond, qui est la cause de la chute d'un de leurs meilleurs éléments, le docteur No.

James Bond est donc envoyé à Istanbul où il prend contact avec l'agent local du MI6, Kerim Bey. Avec son aide, il parvient à contacter la secrétaire en question et à s'emparer de la Lektor. Prenant l'Orient Express en direction de l'ouest, Bond accompagné de Tatiana et Kerim Bey ne se doutent pas qu'ils sont suivis par Red Grant, un tueur à la solde du SPECTRE chargé d'éliminer James. Grant tue d'abord Kerim Bey puis, à l'escale de Zagreb, se présente à James et lui dit être le contact du MI6 qui doit l'aider à passer la frontière yougoslave.

Goldfinger (1964)

Après avoir détruit la base secrète d'un baron de la drogue mexicain, James Bond se rend à Miami Beach, en Floride. ä l'hôtel Fontainebleau, l'agent de la CIA Felix Leiter transmet à Bond un message de M demandant de surveiller Auric Goldfinger, un industriel milliardaire obsédé par l'or.

En observant sa cible, 007 s'aperçoit que Goldfinger triche au gin rami. En se substituant à sa complice, Jill Masterson, Bond force Goldfinger à perdre. Puis Bond et Jill consomment leur nouvelle relation dans la suite de l'agent secret. Alors qu'il cherche dans le réfrigérateur une bouteille de Dom Pérignon 1955, Bond est assommé par le majordome de Goldfinger, le coréen Oddjob. Ce dernier recouvre le corps de Jill de peinture d'or, la tuant par asphyxie, la peau ne respirant plus.

ä Londres, Bond apprend que sa mission consiste à établir comment Goldfinger fait passer les frontières à l'or. Il est doté d'une Aston Martin DB5 munie de nombreux gadgets tel qu'un siège éjectable.

Dans le club de golf du marchand d'or, 007 lui propose un parcours avec pour enjeu un lingot d'or nazi ; Bond gagne la partie en substituant la balle de son adversaire qui est alors suspecté de triche.Enervé, Goldfinger lui demande de rester en dehors de ses affaires, mais l'agent secret le suit jusqu'en Suisse.

Opération tonnerre (1965)

Lorsque deux bombes atomiques sont dérobées par le SPECTRE, James Bond est mandaté par le gouvernement britannique pour retrouver les bombes. Pour ce faire, il devra se rapprocher du n°2 de l'organisation criminelle, Emilio Largo.

Aidé par le MI6 ainsi que par son fidèle allié Felix Leiter, de la CIA, Bond devra patrouiller les fonds marins des Bahamas afin de retrouver la trace des bombes manquantes.

James Bond assiste aux funérailles du colonel Jacques Bouvard, un agent du SPECTRE (numéro 6) qui a assassiné deux espions britanniques. 007 aperçoit la veuve ouvrir une portière de voiture et décide de la suivre jusqu'au château. Cette veuve s'avère être Jacques Bouvard et après un combat spectaculaire, l'agent du SPECTRE est étranglé. James Bond s'échappe à l'aide d'un jetpack pour retrouver son Aston Martin DB5.

Bond est envoyé dans une clinique de remise en forme. Pendant une séance de massage, il remarque un homme louche portant le tatouage de la triade Tong, le Comte Lippe. l'agent secret fouille la chambre de Lippe, mais dans la chambre voisine, un patient dont le visage est bandé le voit sortir.

On ne vit que deux fois (1967)

En orbite autour de la Terre, une capsule spatiale américaine est capturée par un vaisseau inconnu. Les autorités américaines sont persuadées que les Russes sont responsables de l'agression. Mais le gouvernement britannique les invite à la prudence car, d'après ses informations, le mystérieux vaisseau a atterri quelque part dans la mer du Japon.

Le MI-6 décide d'envoyer James Bond sur place. Pour qu'il ait les coudées franches, sa mort est simulée à Hong Kong et un enterrement en grande pompe est organisé à bord d'une frégate. Son linceul est jeté à la mer et l'agent secret est discrètement récupéré par des plongeurs qui le font monter à bord d'un sous-marin. Il y retrouve M et Miss Moneypenny qui l'informent des détails de la mission. Au large des côtes japonaises, Bond est éjecté par un tube lance-torpille et rejoint la rive à la nage.

Arrivé à Tokyo, Bond retrouve son contact à un tournoi de sumo. Il s'agit d'Aki, une jeune femme des services secrets japonais. Elle le conduit aussitôt chez Dikko Henderson, un agent de liaison britannique. Celui-ci confirme à Bond que les Russes ne sont pas impliqués dans la disparition de la capsule ; l'opération a bien été menée depuis le Japon, et implique des Japonais. Mais la discussion tourne court quand Henderson se fait poignarder à travers la cloison d'un shōji.

Les diamants sont éternels (1971)

James Bond fait le tour du monde pour retrouver Ernst Stavro Blofeld, responsable de la mort de sa femme. Bond le retrouve, tue deux de ses gardes et un homme qui trempait dans de la boue, neutralise Blofeld et le jette dans une mare bouillante, croyant l'avoir tué.

Bond retourne en Angleterre et apprend que des diamants sud-africains disparaissent. Il se rend aux Pays-Bas pour rencontrer une certaine Tiffany Case, qui est censée le renseigner, et il part avec elle pour Las Vegas (Q est aussi du voyage). Mais Bond et Case sont agressés ; Bond défait les agresseurs après que Case ait été jetée dans la piscine de leur hôtel.

Bond remonte finalement une piste qui va jusqu'à un laboratoire spatial. Il se fait repérer en tant qu'espion et s'échappe par un véhicule lunaire, semant finalement les trois motards qui le poursuivaient. C'est alors qu'il est fait prisonnier par le SPECTRE, et qu'il découvre que Blofeld a survécu grâce à la chirurgie esthétique : Bond a en fait tué un homme dont le visage a été refait pour qu'on le confonde avec le chef du SPECTRE. Il tue un autre double, mais Blofeld l'emprisonne dans un pipe-line.

Jamais plus jamais (1983)

Remake d'Opération tonnerre, il ne fait pas partie de la saga officielle EON.

James Bond a vieilli. Son supérieur le trouve en mauvaise forme et juge utile de lui faire suivre une cure dans une clinique privée. Dans cette clinique, Bond croise la route d'un certain Jack Petacci, au comportement étrange. Surveillant ses agissements, Bond se fait repérer et manque d'être abattu par un tueur à gages.

Il est rappelé à Londres où il apprend que le SPECTRE a dérobé deux ogives nucléaires à l'US Air Force. Il découvre en outre que Jack Petacci, mort dans un accident de voiture juste après le vol, est le frère de Domino Petachi, elle-même petite amie du "numéro un" du SPECTRE, Maximilian Largo. Jack, croyant sa sÅ“ur menacée, a accepté de travailler pour le SPECTRE afin de leur permettre de voler les missiles. Cependant, une fois sa mission terminée, il a été abattu par "numéro douze", une dénommée Fatima Blush. Apprenant le lien entre le militaire décédé et la compagne de Largo, James Bond s'approche de cette dernière pour lui apprendre la mort de son frère, échappant au passage à plusieurs tentatives d'assassinat de la part de Blush.

Au service secrets de sa Majesté (1969)

Au service secret de Sa Majesté (On her Majesty's secret service) est le 6e opus de la série des films de James Bond produite par Albert R. Broccoli et Harry Saltzman, par l'intermédiaire de leur société EON Productions.

C'est le seul film où l'agent secret est interprété par l'acteur australien George Lazenby.

James Bond est à la recherche du patron du SPECTRE, Ernst Stavro Blofeld.

Mécontent des résultats obtenus, M, le chef du MI6, décide de le relever de sa mission. Excédé par cette décision, James Bond démissionne et part tout seul retrouver Blofeld.

Miss Moneypenny l'enregistre comme "en vacances" au lieu de "démissionnaire". Il reçoit ainsi des informations fournies par Marc-Ange Draco, chef de l'Union corse, et père de la comtesse Teresa di Vincenzo, veuve rencontrée au Portugal.

Tombé amoureux de cette dernière, Bond va se marier.

Vivre et laisser mourir (1973)

Vivre et laisser mourir (Live and Let Die) est un film britannique réalisé par Guy Hamilton et sorti en 1973. C'est le 8e opus de la série des films de James Bond produite par Albert R. Broccoli et Harry Saltzman, par l'intermédiaire de leur société EON Productions. Roger Moore incarne James Bond pour la première fois.

Vivre et laisser mourir est l'adaptation cinématographique du roman éponyme de Ian Fleming paru en 1954. En France, le roman est d'abord sorti sous le titre Requins et services secrets.

Suite à l'assassinat de plusieurs agents, James Bond est chargé d'enquêter sur Mister Grosbonnet, un caïd de la drogue. Il commence son enquête à New York où il rencontre la voyante et splendide Solitaire, travaillant pour Grosbonnet. Rapidement, Bond se lie à Solitaire pour déjouer les plans du Dr. Kananga et de son homme de main au bras d'acier, Tee Hee.

L'homme au pistolet d'or (1974)

L'Homme au pistolet d'or (The Man with the Golden Gun) est un film britannique réalisé par Guy Hamilton et sorti en 1974. C'est le 9e opus de la série des films de James Bond produite par Albert R. Broccoli et Harry Saltzman, par l'intermédiaire de leur société EON Productions. Roger Moore incarne James Bond pour la seconde fois. C'est le quatrième et dernier film de la série réalisé par Guy Hamilton.

L'Homme au pistolet d'or est l'adaptation cinématographique du roman éponyme de Ian Fleming paru à titre posthume en 1965.

Le film se déroule à l'époque du premier choc pétrolier (1973), thème dominant du scénario. ä cette époque, le Royaume-Uni ne s'est pas encore remis de la crise. Dans le film, Bond est envoyé à la recherche de l'Agitateur Sol-X, un engin capable de capter l'énergie solaire avec un rendement de 90 %.

L'espion qui m'aimait (1977)

L'Espion qui m'aimait (The Spy Who Loved Me) est un film britannique réalisé par Lewis Gilbert et sorti en 1977. C'est le 10e opus de la série des films de James Bond produite EON Productions. Roger Moore y incarne James Bond pour la troisième fois.

L'Espion qui m'aimait est l'adaptation cinématographique du roman Motel 007 (The Spy Who Loved Me) de Ian Fleming paru en 1962. Le film ne reprend cependant que très peu d'éléments du roman.

Pour retrouver des sous-marins nucléaires russe et britannique qui ont mystérieusement disparu, James Bond fait équipe avec l'agent soviétique Anya Amasova. Leur mission les conduit à affronter un ennemi redoutable, Requin, un géant de plus de deux mètres quasiment indestructible et armé d'une mâchoire en acier aussi coupante qu'un rasoir. 007 devra également affronter Karl Stromberg, l'employeur de Requin. Stromberg veut se servir des sous-marins nucléaires qu'il a volé pour détruire le monde et créer une cité sous-marine.

Moonraker (1979)

Moonraker est un film franco-britannique réalisé par Lewis Gilbert et sorti en 1979. C'est le 11e opus de la série des films de James Bond produite EON Productions. Roger Moore y incarne James Bond pour la quatrième fois.

Moonraker est l'adaptation cinématographique du roman Moonraker de Ian Fleming paru en 1955. En France, le roman avait d'abord été édité sous le titre Entourloupe dans l'azimut. Le film ne reprend cependant qu'une seule scène du livre.

L'agent secret britannique James Bond enquête sur la disparition d'une navette spatiale américaine, "Moonraker", confiée au gouvernement britannique. 007 se rend auxEtats-Unis pour interroger le responsable de la construction de la fusée, Sir Hugo Drax. Il y fait la rencontre de la charmante doctoresse Holly Goodhead et découvre que Drax est en fait le responsable de la disparition de la navette.

Requin, son vieil ennemi de 2,18 mètres à la mâchoire d'acier, a été engagé par Drax pour tuer Bond. Ce dernier découvre rapidement le plan de Drax : détruire toute vie humaine sur Terre et y recréer un nouveau monde à l'image d'une "super-race" parfaite, dont les géniteurs ont été choisis par Drax et mis en sûreté dans sa station spatiale invisible, une sorte d'arche de Noé spatiale. Requin, trahi par Drax, rejoint 007 avec sa nouvelle petite amie blonde d'1,5 m. Ensemble, 007, Holly et Requin sauvent la vie humaine terrestre de la destruction.

Rien que pour vos yeux (1981)

Rien que pour vos yeux (For your eyes only) est un film britannique réalisé par John Glen, sorti en 1981. C'est le 12e opus de la série des films de James Bond produite EON Productions. Roger Moore y incarne James Bond pour la cinquième fois.

Rien que pour vos yeux est l'adaptation cinématographique des nouvelles Top secret (ou Opération Carquois) et Risico, tirées du recueil Bons baisers de Paris de Ian Fleming publié en 1960.

Le St Georges, bateau-espion britannique, sombre dans les eaux albanaises après avoir heurté une mine, engloutissant avec lui l'ATAC, système top secret de lancement de missiles. Les services secrets britanniques déclenchent une opération sous-marine discrète pour récupérer l'appareil.

L'opération est conduite par un couple d'archéologues marins, Timothy et Iona Havelock. Mais le tueur cubain Hector Gonzalès interrompt brutalement les recherches en assassinant le couple sous les yeux de sa fille Melina. James Bond entre alors en scène et s'en va enquêter, secondé de la séduisante et vengeresse Melina, sur les liens de Gonzalès avec le système ATAC. Cela va les mener à Cortina d'Ampezzo et en Grèce.

Octopussy (1983)

Octopussy est un film anglo-américain, réalisé par John Glen, sorti en 1983. C'est le 13e opus de la série des films de James Bond produite EON Productions. Roger Moore y incarne James Bond pour la sixième fois.

Après avoir détruit un nouveau prototype d'arme à Cuba, James Bond retourne à Londres pour se voir confier une nouvelle mission. Suite aux conclusions de l'expert en Å“uvre d'art des services secrets, Bond doit trouver un faussaire qui a fabriqué un faux Å“uf de Fabergé. ä Sotheby's, Bond malmène, à coup d'enchères démesurées, un certain Kamal Khan, qui tente de racheter l'Å“uf de Fabergé. Il le traque jusqu'en Inde et en Allemagne de l'Est pour découvrir son contact russe, le général Orlov, qui planifie une invasion soviétique sur toute l'Europe.

Au cÅ“ur de nombreuses péripéties, Bond parvient avec l'aide d'Octopussy — la numéro 1 du réseau criminel dont Kamal Khan fait partie — à désamorcer une bombe nucléaire sur une base aérienne américaine en Allemagne de l'Ouest dont l'explosion devait être le prétexte à l'invasion prévue par Orlov.

Dangereusement vôtre (1985)

Dangereusement vôtre (A View to a Kill) est un film américano-britannique réalisé par John Glen et sorti en 1985. C'est le 14e opus de la série des films de James Bond produite EON Productions. Roger Moore y incarne James Bond pour la septième et dernière fois.

C'est l'adaptation cinématographique de la nouvelle Bons baisers de Paris de Ian Fleming, extraite du recueil éponyme paru en 1961. Le film ne reprend finalement qu'une partie du titre originale de la nouvelle, From a View to a Kill, ainsi que le lieu de l'action, Paris.

En mission en Sibérie, James Bond récupère sur le corps sans vie de l'agent 003 une puce électronique ultra-secrète. ä son retour à Londres, Q découvre en l'analysant qu'elle a été fabriquée par la société Zorin Industries et que c'est son propriétaire, Max Zorin, qui l'a probablement donnée aux Soviétiques. James Bond enquête sur Zorin et découvre que lui et sa maîtresse, la tueuse May Day, sont le fruit d'expériences nazies menées par le docteur Carl Mortner, qui a jadis pratiqué dans un camp de concentration allemand. Bond découvre également que Zorin veut détruire la Silicon Valley, sabotant ainsi le marché mondial des puces électroniques. Il tente alors de le contrer avec l'aide de la géologue Stacey Sutton.

Tuer n'est pas jouer

Tuer n'est pas jouer (The Living Daylights) est un film britannique réalisé en 1987 par John Glen. C'est le 15e opus de la série des films de James Bond produite EON Productions. Timothy Dalton y incarne James Bond pour la première fois.

C'est l'adaptation cinématographique de la nouvelle Bons baisers de Berlin (The Living Daylights) de Ian Fleming, extraite du recueil Meilleurs vÅ“ux de la Jamaïque, paru en 1966. Le film ne reprend principalement que le titre original de la nouvelle et la scène post-générique.

Lors d'un exercice à Gibraltar d'agents 00 du MI6, un mystérieux criminel tue l'agent 004 après lui avoir lancé une étiquette disant Smiert Spionom ("Mort aux espions"), nom de code d'une ancienne opération lancée par Staline et arrêtée 20 ans plus tôt.

ä l'opéra de Bratislava, en Tchécoslovaquie, James Bond et un collègue surveillent le général russe Georgi Koskov, que Bond doit faire passer à l'Ouest afin qu'il échappe au sort que lui réserve le KGB. Mais il échappe de peu à une tentative de meurtre par une violoncelliste nommée Kara.

Par un pipe-line et une bonne complice, Koskov parvient à échapper au KGB et à passer à l'Ouest. Chez M, il expose l'opération Smiert Spionom lancée par le général Pushkin, qui brigue le pouvoir. Mais il se fait kidnapper par un agent du KGB et Bond doit retourner à Bratislava pour le retrouver.

Permis de tuer (1989)

Permis de tuer (Licence to Kill) est un film britannique réalisé par John Glen et sorti en 1989. C'est le 16e opus de la série des films de James Bond produite EON Productions. Timothy Dalton y incarne James Bond pour la deuxième et dernière fois.

En congés, James Bond assiste au mariage de Felix Leiter, agent de la CIA. ä quelques heures de la cérémonie, les deux amis sont avertis de l'arrivée d'un trafiquant de stupéfiants, Franz Sanchez. Unissant leurs efforts, ils capturent le malfaiteur. Cependant, son complice Milton Krest le fait évader peu après avec l'aide de Killifer, un flic que Sanchez a corrompu. Avant de regagner son Q.G., Sanchez fait mutiler Leiter par un requin et assassine son épouse.

Bond décide de venger son ami, malgré les sévères remontrances de M qui le congédie et lui retire son permis de tuer. Pour ce, il rencontre la seule agent de la CIA qui est sur l'affaire Sanchez, Pam Bouvier. La rencontre se finit par une fusillade déclenchée par l'homme de main de Sanchez, Dario. Bond et Bouvier fuient. Ils se mettent d'accord sur un prix pour que Pam le conduise à un avion privé et devienne sa secrétaire. Ils se rendent à Isthmus City où Sanchez est propriétaire d'une banque et d'un casino de luxe. Là , Bond se fait remarquer en déposant un imposant montant d'argent à la banque et en misant beaucoup au casino. Ensuite, il rend visite à Sanchez pour être recruté. Il en profite pour examiner l'épaisseur de la vitre. Bond part ensuite et se rend dans les cuisines et monte à bord d'un monte-charge. Il y grimpe dessus et rejoint le toit. Il descend alors en rappel jusqu'au bureau de Sanchez, où il dépose une bombe, puis il se rend sur le toit d'en face et aperçoit Pam et Heller. Il fait exploser à distance la bombe, et se prépare à tirer avec un fusil à lunette, mais Bond est capturé par la police de Hong Kong qui cherche à capturer Kwang et son vendeur, Sanchez. Ce dernier intervient et neutralise les militaires chinois.

Goldeneye (1995)

Sorti en 1995, GoldenEye (Québec : L'Å’il de feu) est le 17e film d'espionnage de la saga James Bond et le premier où Pierce Brosnan tient le rôle du célèbre agent fictif du MI6. ä la différence des films précédents de la série, le scénario n'est pas une reprise des travaux du romancier Ian Fleming, bien que le titre GoldenEye soit inspiré de celui de son domaine à la Jamaïque. Le scénario original conçu par Michael France, est écrit avec la collaboration postérieure de plusieurs autres auteurs. Réalisé par Martin Campbell, le film raconte la lutte du MI6 contre un syndicat du crime désirant utiliser le satellite GoldenEye contre Londres afin de causer une crise financière globale.

GoldenEye est sorti après des conflits légaux obligeant la série à un hiatus de six ans, durant lequel Timothy Dalton démissionne de son rôle de James Bond pour être remplacé par Pierce Brosnan. M est également remplacé par l'actrice Judi Dench, qui devient ainsi la première femme à jouer ce personnage. C'est le premier film de la série réalisé après la chute de l'Union soviétique et la fin de la Guerre froide, ce qui fournit la trame de fond de l'histoire.

Le film est salué par la plupart des critiques et obtient de très bons résultats au box office, dépassant les films tournés avec Timothy Dalton. Il est vu par les critiques comme une modernisation de la série, et l'acteur Pierce Brosnan considéré comme une avancée par rapport à son prédécesseur. GoldenEye a également reçu deux nominations au BAFTA - dans les registres "meilleurs effets spéciaux" et "meilleur son".

Demain ne meurt jamais (1997)

Le Devonshire, navire britannique, est torpillé en pleine mer de Chine méridionale. Deux chasseurs chinois survolent le navire, l'accusant d'avoir pénétré en eaux chinoises, ce que dément l'équipage britannique, le satellite de positionnement les désignant comme naviguant toujours en eaux internationales.

Un navire furtif s'approche du navire britannique et le torpille avec une perforeuse. Dans le même temps, l'équipage du navire furtif détruit un des deux chasseurs chinois. Le Devonshire coule et les survivants sont assassinés par les marins du navire furtif, devant des caméras. Le navire furtif se révèle être sous le contrôle d'Elliot Carver, puissant magnat de la presse dirigeant l'empire médiatique du Carver Media Group Network (CMGN), et de son bras droit, M. Stamper.

Ainsi, les Britanniques, persuadés que la destruction de leur navire est due aux Chinois, menacent le pays et la crainte d'un conflit nucléaire est relayée par les publications du CMGN.

Plusieurs éléments mettent en doute la culpabilité de la Chine dans l'assassinat des marins du Devonshire (comme le fait que le CMGN diffusait l'annonce de leurs morts avant que les corps ne soient retrouvés). Les services secrets britanniques chargent alors James Bond d'approcher le CMGN et M l'envoie à Hambourg, recontacter une de ses nombreuses conquêtes, Paris, qui se révèle être la femme actuelle d'Elliot Carver.

Le monde ne suffit pas (1999)

Après l'enlèvement de la fille de Robert King, un magnat du pétrole, ce dernier se confie au MI6. M, chef du MI6 et amie de Robert lui dit que donner la rançon demandée par les terroristes serait une erreur. Finalement, sa fille Elektra fuit les terroristes en les séduisant. Plus tard, James Bond retrouve à Bilbao l'argent de Robert King. Un des terroristes essaie de le tuer mais est aussitôt éliminé par un sniper. ä Londres, au MI6, Bond remet l'argent à King mais l'épinglette de ce dernier rentrant en contact avec les billets, explose. Bond et M survivent à l'explosion, mais une femme dans un bateau sur la Tamise essaie de tuer 007. Ce dernier monte à bord du bateau de pêche de Q et la poursuit. La poursuite se termine avec le suicide de la femme et l'épaule de Bond disloquée.

Plus tard, après l'enterrement de Robert King, M et Bond se retrouvent enEcosse, au MI6. Là -bas, 007 comprend que le chef des terroristes se nomme Victor Zokas, surnommé "Renard". M se confie à Bond et pense qu'Elektra est en danger, et donc, qu'elle est la prochaine cible de Renard.

Meurs un autre jour (2002)

James Bond est en mission en Corée du Nord suite à une enquête sur des armes et des diamants de contrebande. Mais quelqu'un le trahit et il se fait capturer, puis torturer.

Un an plus tard, il est rel'ché lors d'un échange contre Zao, l'un des trafiquants, le seul qui connaît l'identité du traître.

Abandonné par le MI6, Bond mène son enquête en solo de Hong Kong à Londres pour savoir qui l'a trahi et qui est ce mystérieux Gustav Graves à qui tout réussit. Pendant ce temps, Bond fait la connaissance de Jinx, une femme assez mystérieuse à deux identités.

M lui propose de revenir à son poste d'agent 007 et l'envoie en Islande où il fait également la connaissance de Miranda Frost, un agent du MI6, alors qu'il commence à percer l'identité de Gustav Graves et à découvrir le secret de son dangereux projet.

Cependant, Bond n'est pas au bout de ses surprises'€¦

Casino Royale (2006)

Casino Royale est un film américano-britanno-germano-tchèque d'espionnage réalisé par Martin Campbell. Il est sorti le 22 novembre 2006 en France et en Belgique. C'est le 21e opus de la série des films de James Bond produite EON Productions. James Bond est ici incarné par Daniel Craig, succédant ainsi à Pierce Brosnan.

C'est l'adaptation cinématographique du roman Espions, faites vos jeux de Ian Fleming, publié au Royaume-Uni en avril 1953. Le roman avait déjà été adapté dans un téléfilm du même nom avec Barry Nelson en 1954 et dans une comédie de 1967 avec David Niven.

James Bond vient d'obtenir le statut d'agent double-0 au sein du MI6. Après une mission qui se solde par la destruction d'une ambassade à Madagascar Bond est envoyé en vacances. Il décide cependant de poursuivre sa mission à Nassau. Là -bas il rencontre des agents terroristes qui travaillent pour un certain Le Chiffre. Bond va alors traquer celui-ci jusqu'au Monténégro et y mènera sa première mission, qu'il réussira au prix d'importants sacrifices...

Quantum of Solace (2008)

Quantum of Solace est un film d'espionnage britannico-américain réalisé par Marc Forster et sorti en 2008. C'est le 22e opus de la série des films de James Bond produite EON Productions.

Le film reprend le titre d'une des nouvelles composant le recueil de Ian Fleming Bons baisers de Paris. Le titre français de la nouvelle est Quantum Of Solace : L'Essence de la Vie pour la sortie en France, alors qu'au Québec, c'est 007 Quantum.

Daniel Craig incarne pour une deuxième fois l'agent secret après sa première interprétation dans Casino Royale. Judi Dench (M), Giancarlo Giannini (René Mathis) et Jeffrey Wright (Felix Leiter) figurent également de nouveau dans la distribution.

L'action commence dans la continuité des événements racontés dans Casino Royale.

Skyfall (2012)

Skyfall est le 23e film d'espionnage américano-britannique de la saga James Bond. Il a été réalisé par Sam Mendes, et est sorti le 9 novembre 2012. Il marque le cinquantième anniversaire de la saga James Bond 007 débutée en 1962.

Daniel Craig incarne pour une troisième fois l'agent secret après Casino Royale en 2006 et Quantum of Solace en 2008. Judi Dench reprend pour la septième et dernière fois le rôle de M, le supérieur de Bond.

Les agents britanniques James Bond (Daniel Craig), nom de code 007, et Eve (Naomie Harris) sont à Istanbul, pour une mission impliquant le meurtre d'une section du MI6 et le vol d'un disque dur d'ordinateur contenant les identités de tous les agents de l'OTAN infiltrés dans des organisations terroristes.

Bond et Eve prennent le meurtrier en chasse sur ordre de M dans le but de récupérer le disque dur en voiture. Une course poursuite s'engage ensuite à moto sur les toits jouxtant le Grand bazar d'Istanbul et Sainte-Sophie, puis sur un train en direction de la campagne, où Bond est blessé à l'épaule. Les deux hommes luttent sur le toit du train et Bond essaie d'attraper le disque dur. Eve, risquant de voir le meurtrier s'échapper définitivement avec le disque, reçoit de M (Judi Dench) l'ordre exprès d'abattre la cible. Elle rate son tir et touche Bond, provoquant sa chute du train vers le précipice en contrebas sur le pont d'Adana. Bond est laissé pour mort.

007 Spectre (2015)

007 Spectre (Spectre en version originale) est le 24e opus de la saga. Réalisé par Sam Mendes, le film fait de nombreux rappels des anciens films. "C'est un film de fans" dira Sam Mendes.

Un message cryptique venu tout droit de son passé pousse Bond à enquêter sur une sinistre organisation. Alors que M affronte une tempête politique pour que les services secrets puissent continuer à opérer, Bond s'allie avec Madeleine Swann, la fille d'un ancien ennemi Mr White, afin de découvrir la terrible vérité derrière... le Spectre.