logo

La légende dit que Georges Lazenby se serait trouvé chez le coiffeur de Broccoli, en même temps que le producteur lui même. Il a demandé la même coupe que Sean Connery, et portait le costume de son prédécesseur. Une fois Lazenby sorti du salon, Broccoli aurait dit à son coiffeur : "Il ferait un bon James Bond, mais on dirait un businessman." Georges Lazenby aurait programmé ce hasard...

La chanson du générique est interprétée par Louis Armstrong, déjà très malade. Il décèdera quinze mois plus tard.

Juste avant le générique, en voyant Tracy s'échapper, Bond dira : "Ce n’était jamais arrivé à l'’autre" . "L’'autre" faisant directement référence à Sean Connery. Un clin d’œil destiné au public. Le générique qui suit immédiatement cette phrase contiendra des images extraites des films précédants, sans jamais montrer Sean Connery à l'image.

Pendant une bonne demi heure, Bond se fait passer pour Sir Hilary Bray, héraldiste, chargé de confirmer le titre de noblesse de Bleuchamps. Dans la version originale, Georges Baker à le rôle de Sir Hilary Bray, et doublera Lazenby quand il use de son identité. Lazenby retrouvera sa voix quand James Bond sera démasqué. En version française, rien de cela. Le comédien français Jean Claude Michel doublera Lazenby sur la totalité du film.

Au service secret de Sa Majesté est le film de la saga qui aura eu le moins de succès en France (avec "Tuer n'est pas jouer" en 1987). Ils n'atteindront pas les deux millions d'entrées dans l'hexagone. A croire qu'en France, on accepte pas le changement d'acteur pour 007.




↑↑ Top ↑↑