logo

Un film britannique, réalisé par Lewis Gilbert, en 1967.

Titre original : You only live twice
Titre français : On ne vit que deux fois
Réalisateur : Lewis Gilbert
Date de sortie au Royaume uni : Le 13 juin 1967
Date de sortie en France : Le 20 septembre 1967
James Bond : Sean Connery
Producteurs : Albert R. Broccoli & Harry Saltzman
Scénariste : Richard Maibaum et John Hopkins
Musique : John Barry
Chanson : Nancy Sinatra
Budget : 9 500 000 $
Recettes mondiales : 111 600 000 $
Production : Eon Productions / Danjaq Production
Distributeur : United Artists
Durée : 118 min
Format d'image : 2.35:1

En orbite autour de la Terre, une capsule spatiale américaine est capturée par un vaisseau inconnu. Les autorités américaines sont persuadées que les Russes sont responsables de l'agression. Mais le gouvernement britannique les invite à la prudence car, d'après ses informations, le mystérieux vaisseau a atterri quelque part dans la mer du Japon.

Le MI-6 décide d'envoyer James Bond sur place. Pour qu'il ait les coudées franches, sa mort est simulée à Hong Kong et un enterrement en grande pompe est organisé à bord d'une frégate. Son linceul est jeté à la mer et l'agent secret est discrètement récupéré par des plongeurs qui le font monter à bord d'un sous-marin. Il y retrouve M et Miss Moneypenny qui l'informent des détails de la mission. Au large des côtes japonaises, Bond est éjecté par un tube lance-torpille et rejoint la rive à la nage.

Arrivé à Tokyo, Bond retrouve son contact à un tournoi de sumo. Il s'agit d'Aki, une jeune femme des services secrets japonais. Elle le conduit aussitôt chez Dikko Henderson, un agent de liaison britannique. Celui-ci confirme à Bond que les Russes ne sont pas impliqués dans la disparition de la capsule ; l'opération a bien été menée depuis le Japon, et implique des Japonais. Mais la discussion tourne court quand Henderson se fait poignarder à travers la cloison d'un shōji.

Bond poursuit l'assassin et le neutralise dans le jardin de la propriété. Apercevant son complice qui attend dans une voiture, il a l'idée de revêtir les vêtements du tueur. Il simule une grave blessure et s'écroule à l'arrière du véhicule. Le complice démarre et l'emmène dans les bureaux d'une société, Osato Chemicals. Bond l'assomme, dérobe des documents dans un coffre-fort et s'enfuit, poursuivi par des vigiles. Aki, qui l'a suivi dans sa Toyota 2000 GT, l'emmène alors chez son supérieur, Tigre Tanaka, qui fait analyser les documents. Sur une photo montrant un cargo nommé Ning-Po, ils découvrent un micropoint. Agrandi, celui-ci leur apprend que la touriste qui a pris la photo a été tuée, conformément aux instructions.

Le lendemain, Bond retourne chez Osato Chemicals et se présente comme un homme d'affaires. Il rencontre le PDG, M. Osato, et sa secrétaire, Helga Brandt. Pendant l'entrevue, Osato s'aperçoit que Bond est armé et ordonne à sa secrétaire de le faire tuer. Mais ses hommes de main sont interceptés par des agents de Tanaka. Bond part ensuite avec Aki pour Kōbe, où le Ning-Po fait escale. Ils y découvrent le fret qui attend d'être embarqué: de l'oxygène liquide, un comburant utilisé en astronautique.

Surpris par l'équipage, Bond fait diversion pour qu'Aki puisse s'enfuir. Capturé, il est emmené sur le navire dans la cabine de l'assistante d'Osato, Helga Brandt, qui a reçu l'ordre de le tuer. La jeune femme le menace d'abord avec un scalpel avant de l'embrasser. Bond lui fait alors croire qu'il est en réalité un espion industriel et lui propose une part de ses bénéfices si elle le libère. Pensant qu'elle pourra le tuer plus tard, la secrétaire fait semblant d'accepter le marché pour passer la nuit avec 007 et le ramène ensuite à Tokyo aux commandes d'un Meyers 200. Mais pendant le vol, elle parvient à l'entraver à son siège, fait plonger l'appareil et saute en parachute. Bond réussit à se libérer au dernier moment, mais il ne peut éviter le crash.

Entre temps, les hommes de Tanaka découvrent que le Ning-Po a déchargé sa cargaison au large de l'île de Matsu, dans la mer du Japon. Bond y fait une reconnaissance à bord de la Petite Nelly, un autogire en kit apporté par Q. La reconnaissance est infructueuse, mais Bond est attaqué par des hélicoptères, surgis de nulle part. Après un violent combat, il rejoint Tanaka dans sa base d'entraînement, située dans un château médiéval.

Peu après, les Russes envoient à leur tour une capsule dans l'espace qui est elle aussi capturée. Cette fois, le spectateur peut voir où atterrit le mystérieux vaisseau : le cratère d'un volcan de l'île de Matsu recèle un lac en trompe l'oeil qui coulisse, donnant accès à une base secrète du SPECTRE. Ernst Stavro Blofeld, qui dirige les opérations, y travaille pour le compte d'un gouvernement sans scrupule qui souhaite que les deux superpuissances s'anéantissent mutuellement. Lorsque Blofeld apprend que Bond est toujours vivant, il blâme Osato, qui rejette à son tour la faute sur sa secrétaire Helga Brandt, qui a lamentablement échoué à tuer 007 alors qu'elle en avait reçu l'ordre le plus strict. L'assistante répond qu'Osato est tout aussi fautif qu'elle-même, mais Blofeld ne tolère aucun échec et le fait payer très cruellement à la jeune femme en la faisant tomber par surprise dans son bassin rempli de piranhas, où elle meurt dévorée vivante.

Parvenu au château, Bond fait connaissance avec les agents sur-entraînés des services japonais : les ninjas. Tanaka a prévu de les infiltrer dans l'île de Matsu. Pour ne pas éveiller les soupçons, Bond doit s'y rendre en jouant le rôle d'un jeune marié. Son "épouse", Kissy Suzuki, est une Ama du village de pêcheurs de l'île. Le temps que la fausse cérémonie de mariage s'organise, Bond s'initie aux arts martiaux des ninjas. Mais le temps presse : il échappe de peu à deux nouvelles tentatives d'assassinat du SPECTRE et l'une d'elle est fatale à Aki.






↑↑ Top ↑↑