James Bond: 6 fois 007.

Sean Connery

Il fut le premier. Il part, puis il revient, puis repart, puis revient une dernière fois.

Pour beaucoup, Sean Connery restera "Le" James Bond. Unique. Les autres ne seront que des copies...


Sean Connery
7 fois James Bond


Georges Lazenby

Un seul et unique film en 1969.

Il ne reprendra pas le rôle sur le conseil de son agent: Pour lui, le succès de James Bond ne durera pas.

Bien vu ! Surtout au vu du reste de la carrière de Georges Lazenby!


Georges Lazenby
1 fois James Bond.


Roger Moore

Il égale le record de Sean Connery avec 7 films, mais tous officiels EON.

Mais a t-il fait un film (ou 2) en trop ?

Roger Moore vieillit, il est temps de lui trouver un remplacent!

A la retraite Roger !!, et emmene Moneypenny avec toi !


Roger Moore.
7 fois James Bond.


Timothy Dalton

2 films seulement, mais plus noirs, plus proche du personnage immaginé par Ian Flemming.

Un nouvel acteur pour Bond, et aussi une nouvelle Moneypenny: Caroline Bliss.

Les ennuis financiers de la MGM ne permettont pas à Timothy Dalton de faire le 3e film prévu dans son contrat: Goldeneye.


Timothy Dalton.
2 fois James Bond.


Pierce Brosnan

Après les problèmes financiers de la MGM réglés, la saga 007 reprend en 1995.

Un nouveau Bond: Pierce Brosnan, une nouvelle Moneypenny: Samantha Bond et même une nouvelle M: Judi Dench.

Le succès est au rendez-vous avec Goldeneye, et les 3 autres films avec Pierce Brosnan. Un grand Bond.


Pierce Brosnan.
4 fois James Bond.


Daniel Craig

En 2006, Daniel Craig endosse le costume de 007. Casino Royale est très attendu et les critiques sur l'acteur ne manquent pas, avant même que le film ne soit tourné. Mais Daniel a prouvé qu'il était un excellent acteur et que le rôle de Bond lui colle à la peau.

Quantum of solace suivra, puis Skyfall et enfin Spectre.

Y aura t-il un 5e film avec Daniel Craig ? Nous verrons!


Daniel Craig.
4 fois James Bond.


Sean Connery.

Tout à commencé en 1962. Jeune acteur presque inconnu, Sean Connery est retenu au casting d'un film de série B: James Bond contre Docteur No (En VO: Dr No). Une jeune actrice dont c'est le premier rôle: Ursulla Andress. Une scène mythique, quand la belle Honey Ryder (Ursulla Andress) sort de l'eau dans son bikini blanc, poignard à la ceinture. Impossible à l'époque de retranscrire la scène tirée du roman, la belle était entièrement nue.

Le film est rapidement tourné, avec pas mal d'erreurs de montage, de scénario. Mais malgré cela, il fait un très grand succès. Le second film est immédiatement mis en chantier l'année suivante: Bons baisers de Russie (En VO: From Russia with love). Un scénario un peu mieux surveillé, et un autre gros succès.

En 1964, EON met en chantier le troisième volet des aventures de l'agent secret 007 de sa Majesté. Goldfinger restera le plus gros succès de la franchise. Aujourd'hui encore, toutes proportions gardées, Goldfinger est le plus gros rapport sur investissement.

En 1965, c'est Opération tonnerre, puis en 1967, "On ne vit que deux fois". C'est à chaque fois un raz de marée dans les salles du monde entier. Mais Sean Connery décide d'arrêter là. Malgré les ponts d'or qu'on lui propose, Sean Connery dit Non, ca suffit, je veux passer à autre chose.

En 1971, après le succès mitigé de "Au service secret de sa Majesté", avec son remplaçant, Georges Lazenby, sorti en 1969, EON revient à la charge auprès de Sean Connery. Celui ci finit par accepter plus d'un million de dollars (en 1971!). Et Sean Connery revient en James Bond dans "Les diamants sont éternels" (En VO: Diamonds are forever), et le succès revient. Mais c'est le dernier dira Sean Connery.

Cette fois, il faut définitivement dire adieu à Sean Connery. Roger Moore reprendra le rôle avec succès dès 1973.

En 1983, un studio indépendant fini par obtenir l'autorisation de faire un James Bond. Ce sera "Jamais plus jamais", un remake d'"Opération tonnerre". Et cerise sur le gâteau, Sean Connery revient sur les écrans dans la peau de l'agent 007. A ses côtés, le belle Kim Bassinger, en plein succès elle aussi.

Malgré un score très honorable, le film dissident sera battu au box office par le "vrai" James Bond sorti la même année: Octopussy, avec Roger Moore.

Georges Lazenby.

Sean Connery a raccroché le costume de 007. La place est libre. Un jeune homme, mannequin australien sans aucune expérience du cinéma aura l'outrecuidance de s'approcher du producteur Cubby Broccoli chez son barbier pour tenter sa chance.

Plus tard, il parviendra à entrer en force dans le bureau du même producteur. Il a du cran ce gars-là se dira Broccoli et Georges Lazenby devient James Bond en 1969 pour "Au service secret de sa Majesté (En VO: On her Majesty secrets services).

Ce sera le seul film dans lequel James Bond va se marrier. Mais pas de chance, son épouse est assassinée par Bloffeld le jour même de ses noces.

Georges Lazenby refusera un second film sur les conseils de son agent. Le succès des James Bond ne durera pas (!) d'après lui.

Le comédien va végéter des années, et tournera dans quelques téléfilms érotiques sans grande valeurs.



Roger Moore.

En 1973, Roger Moore, libre de la série Amicalement vôtre, reprend le rôle de James Bond, qu'il gardera pendant 7 films.

Cette série de succès lui permet d'asseoir sa crédibilité auprès des producteurs qui décident de le choisir pour reprendre le rôle de James Bond au cinéma, à sept reprises, remplaçant ainsi Sean Connery.

En 1973, il joue dans Vivre et laisser mourir, en 1974, dans L'Homme au pistolet d'or où il est opposé à Scaramanga, joué par Christopher Lee. En 1977, il joue dans L'Espion qui m'aimait, en 1979, dans Moonraker, en 1981, dans Rien que pour vos yeux, en 1983, Octopussy et en 1985 dans Dangereusement vôtre où il est opposé à Zorin, un psychopathe joué par Christopher Walken.

Ce dernier film serait-il le film de trop ? Beaucoup le disent en tout cas. Roger Moore se fait vieux. Il se fait grossièrement doubler, et ca se voit très bien, pour des scènes sans danger. Il a des relations "intimes" avec des personnages qui ont la moitié de son âge, bref, Il est temps de raccrocher.

La suite de la carrière de Moore sera moins brillante. Des films plus rares et plus "confidentiels", jamais à la hauteur d'un James Bond au cinéma.

Timothy Dalton.

Après quelques films au cinéma et à la télévision, Timothy Dalton obtient le rôle de James Bond, en août 1986, succédant à Roger Moore. Pierce Brosnan, tout d'abord pressenti pour incarner le personnage ne put interpréter le rôle, étant sous contrat avec la télévision pour la série Remington Steele.

Timothy Dalton a donc interprété James Bond dans Tuer n'est pas jouer (En VO: The Living Daylights) en 1987, puis une deuxième fois en 1989 dans Permis de tuer (En VO: Licence to Kill). Sa composition permit de rendre Bond plus réaliste et beaucoup plus proche du héros de l'auteur Ian Fleming.

En raison de litiges entre Eon et la MGM, la production du dix-septième film de la série James Bond (GoldenEye) fut repoussée de six ans. Pendant ce temps de nombreuses rumeurs ont circulé sur le remplacement de Timothy Dalton. En avril 1994, il refuse officiellement le rôle qui revient alors à Brosnan.

Dalton a repris depuis sa carrière d'acteur au théâtre, bien qu'il continue d'apparaître au cinéma. En 2003, il tient de nouveau le rôle d'un agent secret dans Les Looney Tunes passent à l'action (En VO: Looney Tunes: Back in Action). Il revient en 2009 dans l'épisode spécial de Noël de Doctor Who : La Prophétie de Noël (En VO: The End of Time) dans le rôle du Lord Président. En 2010, il interprète le rôle d'Alexei Volkoff dans la série américaine Chuck (saison 4).

Pierce Brosnan.

Le premier rapport de Brosnan avec le rôle de James Bond commence avec la visite qu'il rend à sa femme Cassandra Harris sur le tournage de Rien que pour vos yeux. D’après un rapport de 1986, Albert "Cubby" Broccoli aurait déclaré que "s’il peut jouer… c’est mon homme" pour remplacer le James Bond de l’époque, Roger Moore. Il a été reporté durant cette même période, à la fois par Entertainment Tonight et le National Enquirer, que l'on pensait à Brosnan pour succéder à Moore dans un autre de ses rôles, celui de Simon Templar, alias Le Saint. En 1993, il rectifie les rumeurs dans une publication du magazine Orange Coast, mais souligne que "ça doit encore attendre sur le bureau de quelqu’un à Hollywood." Le Saint sera finalement réalisé en 1997 avec Val Kilmer dans le rôle-titre.

En 1986, quand Roger Moore se retire du rôle de Bond, Timothy Dalton est approché une fois de plus, après avoir décliné le rôle auparavant en 1967, 1969, et 1980. Le film de Brenda Starr empêche encore une fois Dalton d’accepter le rôle de l'agent secret immédiatement. Un certain nombre d’acteurs sont alors auditionnés pour le rôle, dont Sam Neill, mais Albert Broccoli n’est pas enthousiaste. Brosnan, dont la série télévisée Les Enquêtes de Remington Steele vient de s’arrêter, se voit offrir le rôle, mais la publicité fait revivre Remington Steele et force Brosnan à désister le rôle de James Bond, à cause de son contrat avec la série. Dalton est alors disponible et accepte de tenir le rôle de James Bond dans Tuer n'est pas jouer en 1987 qui fait un succès au box-office. Sa seconde tentative en tant que James Bond, Permis de tuer en 1989 fait un flop au box-office américain et les disputes légales concernant les droits de propriété de la franchise du film provoquent l’annulation du troisième James Bond proposé à Dalton, en 1990.

D’après les rumeurs, le titre en anglais aurait dû être : The Property of a Lady. La série s’arrête alors pendant 6 ans. GoldenEye est écrit à l’origine pour Dalton qui le refuse, cela laisse la porte ouverte à Brosnan en 1994. Et, le 7 juin 1994, Brosnan est officiellement désigné à être le 5e acteur à jouer James Bond.

Le choix de Brosnan pour jouer Bond le ramène à ses origines, quand il déclare dans des interviews que le premier film qu’il a vu était Goldfinger et que c’est la performance de Sean Connery dans le rôle de Bond qui l’a inspiré pour se lancer dans le show-business. Brosnan signe un contrat pour trois films avec une option pour un quatrième, et apparaît pour la première fois sous les traits de l’agent 007 en 1995 dans GoldenEye. Il reçoit l’éloge des critiques. James Berardinelli le décrit alors comme "un net progrès comparé à son prédécesseur" avec "une finesse d’esprit qui va avec son charme", il ajoute cependant que "un quart de GoldenEye est entièrement rempli de passages de morts violentes."

GoldenEye rapporte 26 millions de dollars durant son week-end d’ouverture aux États-Unis, et lors de sa sortie mondiale, environ 350 millions de dollars. Le film rapporte le 4e profit le plus important au monde en 1995, et si l’on prend en compte l’inflation, ce fut le film de James Bond le plus réussi depuis Moonraker. Brosnan tourne ensuite Demain ne meurt jamais en 1997 et Le monde ne suffit pas en 1999 qui connaissent le même succès. En 2002, Brosnan apparaît dans la peau de l’agent 007 pour la quatrième et dernière fois dans Meurs un autre jour. Pour ce vingtième épisode des aventures du célèbre agent secret, Pierce Brosnan est dirigé par Lee Tamahori, et a pour partenaire la belle Halle Berry.

Peu de temps après la sortie du film, la presse commence à s’interroger sur la possibilité d’un cinquième James Bond avec Brosnan, dans le dernier intitulé Casino Royale. Brosnan se rappelle alors qu’à la fois les amateurs et les critiques n’avaient pas apprécié Roger Moore jouant le rôle jusqu’à ses 58 ans, mais il reçoit alors un soutien du public de tout bord. Il reste donc enthousiaste à l'idée de reprendre son rôle après l’expiration de son contrat initial, malgré ses premières réserves.

Au long de l’année 2004, des rumeurs apparaissent concernant une rupture des négociations entre Brosnan et les producteurs afin de laisser la place à un autre acteur plus jeune. Cela est nié par MGM et EON Productions. En juillet 2004, Brosnan annonce à Entertainment Weekly qu’il laisse le rôle, déclarant que "Bond, c’est une autre vie, c’est derrière moi, maintenant". Cependant, cela est considéré comme un échec des stratagèmes de négociations.

Néanmoins, cela n’empêche pas les rumeurs de continuer à fréquemment laisser entendre que Brosnan détient toujours son rôle de 007. Il le nie plusieurs fois et en février 2005, il annonce sur son site Internet qu’il ne jouera plus le rôle de James Bond. Malgré tout, les rumeurs continuent sur d’éventuelles négociations entre Brosnan et les producteurs. Cela s’achève enfin le 14 octobre 2005, quand Daniel Craig est officiellement déclaré le nouveau James Bond. Brosnan accorde alors son soutien à Craig. Dans une interview avec The Globe and Mail, à la question "Que pensez-vous du nouveau James Bond, Daniel Craig ? Irez-vous voir Casino Royale ?", il répond "J’attends avec impatience le film, comme tout le monde. Daniel Craig est un acteur talentueux et il va faire un travail fantastique." Plus tard, il confirme ses propos dans une interview à l’International Herald Tribune, déclarant que "Craig est en bonne voie de devenir un Bond mémorable.

Pendant la période où il tenait le rôle de Bond, Brosnan s’investit dans les jeux vidéo inspirés du film. En 2002, l’apparence de Brosnan est utilisée dans le jeu vidéo de James Bond, Nightfire, la voix anglaise est celle de Maxwell Caulfield. Au début de 2004, Brosnan apparaît dans le jeu vidéo 007 : Quitte ou double, permettant l’utilisation de son apparence et de sa voix pour le personnage. Cela sera sa dernière performance en tant que James Bond.

En avril 2014, dans une interview donné au Daily Telegraph, il déclare n'éprouver aucune envie de revoir ses James Bond, et considère de n'avoir pas été à la hauteur dans ce rôle.

Daniel Craig.

Désigné le 14 octobre 2005 pour devenir le sixième acteur à interpréter le rôle de James Bond au cinéma (le sixième de la série produit par EON après Sean Connery, George Lazenby, Roger Moore, Timothy Dalton et Pierce Brosnan), l'acteur signe un contrat pour cinq films de l'agent secret.

Le premier, Casino Royale, réalisé par Martin Campbell, dont le tournage a commencé fin janvier 2006, sort le 22 novembre 2006, suivi, le 31 octobre 2008, par le vingt-deuxième James Bond de la série officielle réalisé par Marc Forster : Quantum of Solace, qui poursuit et conclut les événements relatés par le précédent film. Les retours critiques sont cette fois plus mitigés.

Il faut ainsi attendre quatre ans pour que ne soit dévoilé le vingt-troisième épisode de la série : Skyfall, sorti le 26 octobre 2012, est acclamé par la critique, c'est aussi le plus gros succès commercial de la franchise. La 24e aventure de l'agent secret, Spectre, sorti le 11 novembre 2015, est conçue comme une suite directe à ce dernier film. Malgré le maintien de Sam Mendes à la mise en scène et de John Logan au scénario, les critiques sont bien plus mitigées.

Daniel Craig est le troisième acteur anglais après David Niven et Roger Moore, à endosser le smoking de James Bond. Excepté Barry Nelson qui est américain et George Lazenby qui est australien, tous les autres acteurs sont originaires des îles Britanniques. Son choix a déçu, voire choqué de nombreux fans de l'agent 007, dont une grande partie propose même de boycotter le film. De nombreux acteurs ont exprimé publiquement leur soutien à Craig suite aux nombreuses polémiques. Sean Connery a déclaré que Craig était "un très bon choix pour incarner 007".

En 2006, Craig est nommé aux British Academy of Film and Television Arts dans la catégorie du BAFTA du meilleur acteur, une première pour un acteur interprétant James Bond. Le 2 février 2007, il est également le premier acteur à gagner une récompense pour son rôle de James Bond aux Evening Standard British Film Awards, recevant la récompense du meilleur acteur des mains de la reine Élisabeth II.

Daniel Craig reprend aussi le smoking de 007 pour les adaptations vidéo-ludiques, comme l'avait fait auparavant son prédécesseur Pierce Brosnan. Il prête ses traits et sa voix pour le jeu 007 Quantum of Solace, qui retrace l'aventure de Casino Royale et de Quantum of Solace, et sort sur la plupart des consoles et des PC. Puis il reprend le costume pour deux aventures, dans GoldenEye, une aventure adaptée du film éponyme sorti en 1995, où Craig remplace Pierce Brosnan, et dans 007 Blood Stone, une aventure inédite comme l'étaient les épisodes Nightfire, ou encore Quitte ou Double. Les jeux sortent, le 5 novembre, sur Wii pour GoldenEye, mais aussi, le 5 novembre, sur PS3, XBOX 360, PC et DS pour Blood Stone.

Le 27 juillet 2012, Craig participe à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Londres, il reprend son rôle de James Bond dans un court-métrage où il est chargé d'escorter sa majesté la reine Élisabeth II, en hélicoptère, depuis son palais de Buckingham jusqu'au stade. C'est l'unique apparition de la souveraine dans un film de fiction..

Les spéculations vont bon train sur un éventuel cinquième film après Spectre. Le contrat le prévoit, et pour la 1ere fois dans la saga, l'acteur principal est aussi co-producteur du film. Allez Daniel, encore un, au moins...

James Bond, également connu par son matricule 007, est un personnage de fiction créé en 1953 par l'écrivain et ancien espion britannique Ian Fleming dans le roman Casino Royale.

De 1953 à sa mort en 1964, Ian Fleming publiera douze romans (dont un posthume) et neuf nouvelles regroupées en deux recueils (dont un posthume) avec le personnage de James Bond. Après la mort de Fleming, les aventures de Bond ont été successivement écrites par Kingsley Amis (sous le nom de Robert Markham), John Gardner, Raymond Benson, Charlie Higson, Sebastian Faulks, Jeffery Deaver, William Boyd, Steve Cole, puis Anthony Horowitz. Par ailleurs, John Pearson a écrit une biographie imaginaire de James Bond et, comme John Gardner et Raymond Benson, Christopher Wood a rédigé les novélisations de ses propres scénarios de films de James Bond. Ces romans ont été d'immenses succès internationaux, mais ce sont les nombreuses et régulières adaptations cinématographiques qui ont fait de James Bond, espion des services secrets britanniques et grand séducteur, un authentique mythe contemporain.

Depuis 1962, 26 adaptations cinématographiques ont vu le jour, dont 24 pour la série de films d'EON Productions. James Bond y est incarné par différents acteurs, Sean Connery ayant été le premier d'entre eux, alors que Daniel Craig endosse ce rôle depuis 2006 et que Roger Moore a été celui qui a interprété le personnage le plus de fois dans les films produits par EON (7 films). La production de ces films, qui se poursuit encore aujourd'hui, constitue la plus longues sagas de l'histoire du cinéma.

↑↑ Top ↑↑